Tuesday, August 25, 2009

Pays Basque : Soule/Xiberoa

La Soule est une ancienne vicomté, démembrement de la cité des Tarbelles (capitale : Dax) et héritière du peuple des Sibulates cités par César. C'est également la province basco-aquitaine la plus orientale, reliée au Béarn par la vallée fluviale du Saison et en étroite connexion avec le Barétous : le basque souletin a ainsi été fortement influencé dans son vocabulaire et sa phonétique par le gascon du Béarn, ainsi que son architecture et ses coutumes forales. La langue gasconne, qui en était la langue administrative, est parlée sur ses marges (Montory, Haux, ...) alors que le basque souletin déborde sur l'Oloronais en Béarn avec Esquiule. La capitale de la Soule est Mauléon (du gascon Mau Lion = "mauvais lion", adapté Maule en basque) et l'on peut distinguer trois parties qui correspondent également au découpage médiéval : la Haute-Soule dans les hauteurs montagneuses du Sud, le massif des Arbailles à l'Ouest qui coupe la Soule de la Basse-Navarre et la Basse-Soule, large vallée agricole semblable aux vallées béarnaises voisines.

Soule is a former viscounty, a dismantlement of the Tarbellian civitas (capital : Dax) and heir to the Sibulates people cited by Caesar. This is the easternmost Basco-Aquitanian province, linked with Béarn through the fluvial valley of the Saison and intimately connected to Barétous : as a consequence Souletine Basque has been heavily influenced by the Gascon language of Béarn particularly in vocabulary and phonetics ; so were architecture and foral customs. The Gascon language, which was the administrative language of Soule, is spoken in the margins of the territory (Montory, Haux, ...) while Souletine Basque is known in the region of Oloron (Esquiule in Béarn). The capital of Soule is Mauléon (from Gascon Mau Lion="bad lion" adapted as Maule in Basque) and one can distinguish three parts which match medieval structures : High Soule in the Southern mountainous heights, the massif of Arbailles in the West cutting Soule from Low Navarre and Low Soule, a large agricultural valley similar to neighbouring Béarnais ones.


  • Echantillon représentatif / Sample :
Taille réelle / Full Scale

  • Analyse anthropologique sommaire / Brief anthropological analysis :

- Type 1 :
Brun, leptomorphique, nez convexe et long plutôt parallèle à la face, yeux rapprochés, menton en pointe
~ Type basque (Atlanto-Med dinarisé)

Dark, leptomorphic, convex and long nose rather parallel to the face, close set eyes, pointy chin
~ Basque type (dinaricized Atlanto-Med)



Type basque archétypique / Archetypal Basque type :




Ce type physique a été représenté abondamment dans l'art régionaliste des années 30 : il est celui qui a le plus fasciné les observateurs, encore qu'il soit assez commun dans les régions anciennement basques comme la Gascogne.

This physical type was abundantly representated in the regionalist art of the 30s : it fascinated many observers, even though it's quite common in former Basque regions such as Gascony.


- Type 2 : Brun, robuste, visage carré, nez petit/retroussé
~ Alpin

Dark, robust, square-faced, little/turned up nose
~ Alpinid


Version plus claire / Lighter version :


Bien qu'en minorité, ce type est également assez représentative d'une apparence basque, moins "exotique". On pense assez à Etxahun, le poète souletin.

Although in minority, this type is also quite representative of another less "exotic" Basque look. It reminds us of Etxahun, the Souletine poet.



  • Morphotypes finaux / Final morphotypes :

1 comment:

  1. Pour ne pas contredire les stéréotypes, erran nezake gogotik : gora gu eta gutarrak.

    ReplyDelete

J'ai choisi de laisser les commentaires ouverts. Cependant vous perdrez votre temps à me sermonner et à me traiter de fasciste (ce que je ne suis vraiment pas) : je vous prie de lire mon introduction qui saura vous rassurer quant à mes intentions. Dans l'amateurisme le plus complet, je n'agis que dans un but de connaissance. Je comprendrai aisément que vous ne partagiez pas mon intérêt pour l'histoire du peuplement du monde, abstenez-vous de vous donner facilement bonne conscience sur le dos d'un travail qui se veut avant tout documentaire et humble.

I've chosen to let people comment freely on my posts. Nevertheless, you'll lose your time taunting me and calling me a fascist (which I'm really not) : I pray you to read my introduction which will reassure that my intentions genuinely aim at achieving amateurish knowledge. I understand that you may not share my passion for the history of the peopling of the World, just don't let me know as clear conscience gained by bashing a humble documentary work is useless.

http://anthrofrance.blogspot.com/2009/05/introduction.html