Wednesday, December 2, 2009

Reims : Marne (Champagne)

Reims est une ville du nord-est de la France, à 141 km de Paris, dans la Champagne crayeuse. Les premières traces d'implantation humaine dans la région remontent au néolithique et au chalcolithique (fin du IIIe millénaire avant Jésus-Christ). Des champs d'urnes de l'âge du bronze y ont été retrouvés. La vallée de la Vesle a connu une occupation assez dense pendant l'âge du fer. Vers 80 avant J-C, les Rèmes, peuplade celtique dont le territoire comprenait grosso-modo les départements modernes des Ardennes, de l'Aisne et de la Marne, construisent l'oppidum de Durocorter sur le site qui deviendra Reims.

Ville très prospère à l'époque romaine, elle est la cible des invasions germaniques à partir du IVème siècle et devient capitale du royaume franc d'Austrasie au VIème siècle : la toponymie porte la trace de ces implantations germaniques (Bazancourt, Berméricourt, Warmeriville, ...) même si le gros des noms de lieux sont d'origine celte (Montigny, Vandeuil, ...) ou romane.

Rheims is a city in NE France situated at a distance of 141 km from Paris in chalky Champagne. The first signs of human activities in the region date back to Neolithic and Chalcolithic (end of the IIIrd millenar BC). Urn fields from the Bronze Age were found and the valley of the Vesle river knew quite a dense occupation during the Iron Age. Around 80 BC, the Remi, a Celtic tribe whose territory more or less encompassed the modern départements of Ardennes, Aisne and Marne, built an oppidum named Ducocorter on the site which is known as Rheims.

A thriving town under Roman rule, it was the target of many Germanic invasions from the IVth century onwards and became the capital of the Frankish Kingdom of Austrasia in the VIth century : placenames show the traces of these Germanic settlements (Bazancourt, Berméricourt, Warmeriville, ...) even though most of them still are Celtic or Romance in origin.






  • Echantillon représentatif / Sample :
Taille réelle / Full Scale


  • Analyse anthropologique sommaire / Brief anthropological analysis :

- Type 1 :
Clair, yeux bleus, brachymorphique, petit nez, yeux distancés
~ Alpin/Subnordique

Light, blue eyes, brachymorphic, little nose, distanced eyes
~ Alpinoid/Subnordid



C'est le type de base de la France du Nord-Est / This is the basic type of NE France.


- Type 2 : Clair, yeux bleus, leptomorphique, long nez, yeux rapprochés, menton anguleux
~ Nordique

Light, blue eyes, leptomorphic, long nose, close set eyes, angular chin
~ Nordid



Ce type semble essentiellement féminin dans l'échantillon : les hommes semblent plutôt du type 3 / This type seems to be mainly feminine in this sample : men are more in the type 3 spectrum.


- Type 3 :
Moyennement brun, leptomorphique, long nez, yeux rapprochés
~ Atlantide

Midly dark, leptomorphic, long nose, close set eyes
~ Atlantid




Type français par excellence / Pan-French type.


  • Morphotypes finaux / Final morphotypes :

6 comments:

  1. Wouldn't you agree that there are at least two types in the "Nordic" type: (A) those that look light pygmented versions Atlantid or Atlanto-Med variants and (B) those that look more oriental.

    From the row of guys, I'd clearly put the two first photos in type A (rings "Basque"), while the one at the right is type B (rings "Polish").

    In the first women row, the one at the Middle has an "Iberian" look that I'd call West Mediterranean (Atlantid?). The last woman of the second row also looks Med to me.

    There's also some of this in the Subnordic/Alpine section, with the first guy looking Mediterranean (like Hariri Jr., so to say) and the last one looking "Dutch". The one in the middle looks Atlantid to me, just that slightly more robust and blonder than average.

    Just my two cents.

    ReplyDelete
  2. Maju fait des observations intéressantes, mais je crois que ça reste une question de point de vue.

    Dans le type 2 Nordid, moi je dirais plutôt que les femmes sont mélangées avec du dinaroid (elles sont des Nordid, oui, mais plutôt Norid. Particulièrement la première femme de la deuxième rangée. Il suffit de regarder les yeux et le nez pour comprendre.)

    Je crois que c’est très représentatif du Nord-Est français comme j’ai pu lire : principalement des types nordiques périphériques (Subnordid, Norid, Atlantid) avec quelques exceptions qui ont l’air plus nordique (car Reims est une ville proche du couloir Benelux-Suisse où il ya plusieurs Keltic Nordid) et d’autre moins (Méditerranéen, Alpin…).

    Sinon super travail encore une fois. ;)

    Vous n’auriez pas un échantillon de la région d’Anjou? J’attends toujours de voir ce que vous allez dénicher comme la Pologne d’ailleurs pour votre blogue Anthroeurope.

    ReplyDelete
  3. Soit dit en passant, si je dois choisir une ou deux photos dans ces types pour vous dire quels sont les Français qui ressemblent le plus aux Québécois (s’en ai presque rendu un jeu pour moi de faire ça… héhé) je dirais que dans le type 1Alpin/Subnordique il y a la deuxième femme et que dans le type 3 Atlantide la dernière femme à droite.

    ReplyDelete
  4. Oui, Maju fait des observations très intéressantes : il a raison sur une distinction à opérer peut-être dans le type dit "nordique" entre des individus au fond "occidentaux" et d'autres plus "orientaux". Seulement, rien ne m'assure que pour les seconds, il ne s'agisse pas d'un métissage récent, d'où mon embarras à créer une catégorie entière pour ce qui n'est au fond qu'un "bruit statistique" (que l'on me pardonne la laideur du terme).

    De toutes les manières, on touche aux limites de mes classifications. Quand je me retrouve face à mon échantillon, j'ai un mal fou à trouver un canevas auquel me tenir. Tantôt je vais céder à la facilité et mettre dans un même sac en fonction de critères purement métriques. Tête allongée, tête pas allongée, parfois ils sont blonds, parfois non. Et puis souvent je raffine sans grande rigueur en fonction de ce que je perçois être l'existence de traits secondaires communs. Ainsi ma catégorie "nordique" relève de ces deux tendances assez irréconciliables.

    Maintenant, le constat reste évident et est celui que tous les anthropologues avaient fait, depuis Collignon : le NE de la France fait état de phénotypes plutôt dans une variation "nordique périphérique" comme vous le dites. Et qu'est ce que cela signifie à vrai dire ? Tout simplement que les habitants du NE de la France sont blonds mais ne sont pas de type germanique ... Je caricature mais c'est un peu ça. Des questions intéressantes sont à mon avis la transition avec les pays wallons de Belgique, la pertinence du découpage celte ancien dans les faits anthropologiques et la détermination d'une "frontière" entre Nord-Est et Sud-Est. Elle n'existe probablement pas même s'il doit se passer quelque chose en Bourgogne, encore aujourd'hui partagée entre oïl et arpitan.

    Pour ce qui est du jeu "qui pourrait être québécois ?", il me semble que les femmes du type 3 atlantique conviennent parfaitement. Cette gracilité combinée avec une pigmentation "atlantique" (cheveux noirs, peau assez blanche, yeux parfois clairs) est tellement "française de l'Ouest".

    December 9, 2009 3:33 AM

    ReplyDelete
  5. I'm not sure if I really understand all you say (my French is way too basic) but I do think you give too much importance to pigmentation. Of course there is a gradient of increased depigmentation towards the North (in Europe and elsewhere, even if it's more marked in Europe because of that oceanic central heating we enjoy) but I don't think this is any primary trait. Lots of people in northern Europe are not blond nor redhaired (two totally unrelated traits in genetic terms btw) nor have blue eyes but I feel they should be classified with their neighbors if they show convergence in other more important traits. So, yes, IMO there can perfectly be black haired and brown eyed Nordics, assuming this category stands, and there can be blond blue eyed Mediterraneans (again if this category has any reality, which I do question too).

    A good example is my brother and I: everybody agree we are very similar, more than our other siblings, but he is blond with amber or green eyes (unsure now) and I have black hair and brown eyes (though at birth I was blond).

    Btw, have you noticed anywhere in France that children have typically quite lighter hair colors than adults, even changing from blond to true brown as they age? I am more and more persuaded on local anecdotal evidence that that is the general rule here in the Basque Country and as Basques would be more related if anyone to South or SW French, I wonder if this pattern would also exist in the Hexagon.

    Also, off topic, you might want to take a look at this new analysis of the early Neolithic of Great Britain, where it appears that SW England and Scotland specially were once colonized from Armorica (and maybe to a lesser extent from NPC).

    If you want a copy of the paper, just make me know your email and I'll send it.

    ReplyDelete
  6. Site trés intéressant. Félicitations !

    ReplyDelete

J'ai choisi de laisser les commentaires ouverts. Cependant vous perdrez votre temps à me sermonner et à me traiter de fasciste (ce que je ne suis vraiment pas) : je vous prie de lire mon introduction qui saura vous rassurer quant à mes intentions. Dans l'amateurisme le plus complet, je n'agis que dans un but de connaissance. Je comprendrai aisément que vous ne partagiez pas mon intérêt pour l'histoire du peuplement du monde, abstenez-vous de vous donner facilement bonne conscience sur le dos d'un travail qui se veut avant tout documentaire et humble.

I've chosen to let people comment freely on my posts. Nevertheless, you'll lose your time taunting me and calling me a fascist (which I'm really not) : I pray you to read my introduction which will reassure that my intentions genuinely aim at achieving amateurish knowledge. I understand that you may not share my passion for the history of the peopling of the World, just don't let me know as clear conscience gained by bashing a humble documentary work is useless.

http://anthrofrance.blogspot.com/2009/05/introduction.html