Sunday, February 7, 2010

Saint-Pierre-et-Miquelon (Amérique du Nord)

Ce "post" est temporairement supprimé. Cf commentaires.
Il n'y a rien de glorieux à se draper dans la défense d'intérêts collectifs (ici le droit à l'image) pour cacher le malaise d'un intérêt individuel à peine froissé.

This "post" is temporarily deleted. See comments.
There's no glory in allegedly defending collective rights (here, the "right to image") when it's just about hiding one's unrest about hardly offended individual rights.

14 comments:

  1. Before reading I was looking at the main picture and thinking: Basque, Breton, Norman, dunno...

    Just for curiosity, my assay (that can perfectly be wrong) of that general photo is as follows:

    E-?-E-B-?-?-E-B
    ?-?-N-N-?-N-?-?
    E-?-?-?-E-?-E-B
    E-?-N-B-N-?-?-E

    Where E=Basque (Euskaldun), B=Breton, N=Norman and ?=don't know. I probably have some difficulty in spotting non-archetypal Bretons probably and may confuse with Normans at times too (which may be exaggerated, as I used "English-looking" as proxy).

    ReplyDelete
  2. C'est mon échantillon préféré jusqu'à maintenant!

    Le type 2 alpin est très subnordiques/borreby. Je les aurais nommé ainsi ou alpinoid.

    Pour la recombinaison atlanto-med/atlantid du "nouveau monde", je serais d'avis pour qu’ils soient classés comme baskid altéré.

    ReplyDelete
  3. @Maju : If you want, I can give you surnames (you're right in most cases you guessed), they can be a hint to one individual's background, even though with time, Saint-Pierrais are now all mixed. There's some sort of Basque revivalism in Saint-Pierre involving learning the Basque language or playing Basque sports such as pilota.

    Saint-Pierre's pilota plaza


    @NTQ : Oui, d'accord pour le type 2, j'ai essayé de maintenir la cohérence avec la terminologie que j'ai employée en Normandie, où je n'ai pas osé le "Borreby" en gros ...

    Pour ce qui est du "basquide altéré", c'est aussi mon avis, seulement c'est un avis contingent, au sens où c'est parce qu'on connait l'histoire de ces îles qu'on comprend l'émergence de ce phénotype. Si j'étais rigoureux et mégalo, je baptiserais ce type "miquelonid".

    On m'a fait dire que ces individus n'étaient tout de même pas très québécois d'apparence. Je pense que le type atlantide colle très bien avec les Français du Nouveau Monde, dès qu'il y a un peu plus de caractère basque, ça marche moins bien.

    ReplyDelete
  4. If you want, I can give you surnames...

    Not necessary. It was just a guess game that I got into quite spontaneously.

    ...you're right in most cases you guessed...

    It makes me feel quite happy to have such a good eye, at least in this occasion. :D

    ... even though with time, Saint-Pierrais are now all mixed...

    Guess so, though I am not really sure of the demographics of the island and recent immigrants, and maybe even second generation ones, tend to marry with their own kin, for emotional reasons I guess. Of the 7000 inhabitants the island has, how many are there from before the 20th century? I understand that many are "recently settled" fishermen, or at least some are. Maybe you can tell me more.

    There's some sort of Basque revivalism in Saint-Pierre involving learning the Basque language or playing Basque sports such as pilota.

    Cool. I guess that they have the demographic threshold.

    ReplyDelete
  5. Je trouve vos analyses très légères et pourtant bien dangereuses. Vous élaborez une typologie physique des habitants de l'archipel, vous les catégorisez sur la base d'un échantillon que vous considérez comme "représentatif".

    Ce type d'analyse, dite anthropologique, en rappelle malheureusement bien d'autres. Attention aux dérives.

    Je vous fais de plus remarquer que vous utilisez ces photographies sans l'autorisation de leur auteur. Attention.

    ReplyDelete
  6. Répondons point par point :

    - En quoi ces analyses sont-elles légères ? Succinctes probablement. Imparfaites c'est évident. Vaines à coup sûr. Mais légères ? Il n'y a rien de léger, c'est même plutôt rébarbatif, lourd à l'excès.

    - En quoi ces analyses sont-elles dangereuses ? A quel moment fais-je une distinction subjective entre ces individus ? En quoi mon propos est-il différent de celui d'un peintre qui donne à voir la diversité phénotypique des peuples du monde ?

    Lisez mon introduction :

    http://anthrofrance.blogspot.com/2009/05/introduction.html

    - En quoi mon échantillon n'est-il pas représentatif ? 32 personnes pour une population réduite de souche coloniale récente, c'est suffisant pour se faire une idée générale.

    - En quoi ce type d'analyse en rappelle-t-il bien d'autres ? "bien d'autres" est exagéré. Il y a grosso-modo 3 grands ouvrages sur le peuplement de la France. Que cela rappelle "d'autres choses", peut-être, mais comparaison n'est pas raison. En l'occurrence, je vous enjoins de visiter Persée où vous trouverez de nombreux documents sérieux sur ces questions, sans que l'on ne soit obligé de faire des allusions hors de propos. L'humanité ne se résume pas à plus d'une décennie de délire fanatique en Europe centrale entre 1933 et 1945.

    http://www.persee.fr/web/guest/home

    - Je m'engage à supprimer toute photo sur demande des personnes concernées. Au demeurant, ces photos sont de libre-accès sur Internet, c'est aux personnes en question à protéger leur vie privée, en l'occurrence pas plus mise en danger que pour n'importe quel reportage photographique. Le droit à l'image est un réflexe juridique anglo-saxon et individualiste.

    ReplyDelete
  7. alors tu ne devrais pas avoir de mal a donner ton nom et prénom je suis désolé mais les gens ont parfaitement le droit de dire ce qu'il pense et les photos sont du domaine privé des gens vous n'avais pas le droit d'utiliser des photos dans l'accords des gens meme si elles sont a la disposition il serait donc préférable de supprimer ces photos et de demander la permission des gens avant de faire ce genre de chose

    ReplyDelete
  8. pardons je voulais dire "sans" l'accords des gens

    ReplyDelete
  9. toutes ces personnes ont le droit de mettre leur photos ou bon leur semble sans qu'elles soit prise pour etre mise sur un sit internet je vous prierais de bien vouloir les enlever avant que cela n'aille plus loin

    ReplyDelete
  10. I think that Heraus is right: everything on the Internet is public domain unless proven otherwise. And I also think that copyright paranoia is an Anglosaxon illness and a cancer spread by modern Capitalist speculation, which unable to produce anymore things of use, resorts to "intellectual property" and spreading "red scares" like this individual is doing from the safety of anonymity, even if it only serves to hinder innovation and free speech. I presume he/she is an agent of some copyright owners' oligopoly who is paid for doing this kind of dirty job of scaremonger. I normally reply to such nonsense with a "sue me (if you can)" and they shut up.

    Sorry to reply in English but my French is not good enough.

    ReplyDelete
  11. Vous n'avez pas à vous draper dans la défense d'intérêts collectifs : le droit français repose sur la défense des intérêts individuels ; faites donc état des photos, toutes en libre-accès sur Internet (extraites de reportages de France Ô, de tracts politiques ou de reportages photographiques), qui vous portent préjudice. Je suis de bonne composition et c'est dans l'immédiat que je ferai mon possible pour satisfaire votre demande, même si je ne peux que vous enjoindre à savoir préserver vous-même votre vie privée.

    Je supprime donc temporairement cet article pour apaiser la situation, car j'ai pu constater que l'article en question avait provoqué plus de 1000 visites en provenance de l'archipel. Je comprends fort bien que la promiscuité impliquée par la vie insulaire induise une telle réaction, somme toute paranoïaque. Je réitère donc mon invitation à me communiquer les photos qui froissent personnellement vos intérêts privés et vous prie de cesser toute rhétorique de menace : la défense de la vie privée relève de la responsabilité individuelle.

    ReplyDelete
  12. ce n'est pas parce que qqun met une photo sur internet qu'elle veut que tout le monde en face un usage personnel

    ReplyDelete
  13. Bonjour, je souhaitais remercier, l'auteur de ce blog qui a prêté un intérêt à notre archipel. en revanche, je ne remercie pas les personnes qui ont fait le nécessaire pour que ces photos disparaissent. Il est bien dommage que tout le monde ne puisse pas en profitter et donner son opinion. ceux qui ne sont pas d'accord n'ont qu'à simplement s'identifier et faire savoir qu'ils ne souhaitent pas y apparaître. en revanche, personnellement, j'ai ouïe dire que je figurais sur ces photos, et je suis plutôt fier de constituer un échantillon de la population de mon archipel, cependant à cause de certaines personnes, je n'ai pas pu le voir de mes propres yeux. c'est bien dommage. Bonne continuation au créateur.

    ReplyDelete
  14. Depuis que des âneries comme de "principe de précaution" ou le "droit à l'image" ont été insérées dans notre constitution (ou,plus précisément, dans son préambule) celle-ci n'est plus qu'un chiffon de papier. Mais un chiffon de papier dangereux, puisque tous les frustrés, impuissants, recalés de toutes sortes, sans compter tous les minables (et je pèse mes mots)qui ne savent quoi faire de leurs longues journées (spécialement certains retraités aigris ...)se sont inventés un nouveau sport intellectuel : la procédure, jeu débile et méprisable qui consiste à trainer en justice tous ceux qui portent atteinte à leur petit confort ou qui perturbe leur existence rancie. Moyennant quoi notre doulce France se met de plus en plus à puer l'Amérique à plein nez et à devenir un Etat anglo-saxon empreint de "national-conformisme" d'où tous ceux qui ne sont pas dans la norme sont bannis... Triste..

    ReplyDelete

J'ai choisi de laisser les commentaires ouverts. Cependant vous perdrez votre temps à me sermonner et à me traiter de fasciste (ce que je ne suis vraiment pas) : je vous prie de lire mon introduction qui saura vous rassurer quant à mes intentions. Dans l'amateurisme le plus complet, je n'agis que dans un but de connaissance. Je comprendrai aisément que vous ne partagiez pas mon intérêt pour l'histoire du peuplement du monde, abstenez-vous de vous donner facilement bonne conscience sur le dos d'un travail qui se veut avant tout documentaire et humble.

I've chosen to let people comment freely on my posts. Nevertheless, you'll lose your time taunting me and calling me a fascist (which I'm really not) : I pray you to read my introduction which will reassure that my intentions genuinely aim at achieving amateurish knowledge. I understand that you may not share my passion for the history of the peopling of the World, just don't let me know as clear conscience gained by bashing a humble documentary work is useless.

http://anthrofrance.blogspot.com/2009/05/introduction.html