Friday, March 5, 2010

Bourgoin-Jallieu : Isère (Dauphiné)

La région de Bourgoin-Jallieu, enserrée au Nord par le Rhône, dépendait du Viennois, l'une des parties constitutives de la province du Dauphiné. Territoire appartenant à la confédération allobroge (assemblage de peuples divers entre Rhône et Isère du celte *isara=rapide), le Viennois est habité depuis le Néolithique notamment sur le site du Lac de Paladru composé d'un village aujourd'hui sous les eaux de quelques maisons habitées en 2700 avant JC. Toute cette région tomba sous la domination burgonde au Vème siècle. La langue vernaculaire est le franco-provençal.

The area around Bourgoin-Jallieu, encircled by the Rhône river in the North, belonged to Viennois, one of the constituent parts of Dauphiné. A territory included into the Allobrogian confederation - an assembly of diverse peoples between the Rhône and Isère - from Celtic *isara=rapid - rivers), Viennois has been inhabited since Neolithic times, more particularly on the site of Paladru Lake, an underwater village inhabited in 2700 BC. This region was under Burgundian control in the Vth century. The vernacular language is Franco-Provençal.




The Allobroges between the Rhône and Isère rivers



  • Echantillon représentatif / Sample :
Taille réelle / Full Scale


  • Analyse anthropologique sommaire / Brief anthropological analysis :

- Type 1 : Complexion claire (yeux bleus "aquatiques", cheveux blonds, ...) front rond et bombé, probablement brachycéphalique, long nez convexe, menton pointu, mâchoires étroites, oreilles décollées
~ Norique (Nordo-Dinarique)

Light complexion (aqua-blue eyes, blonde hair, ...), rounded and "bulb" fronthead, probably brachycephalic, long and convex nose, pointy chin, narrow jaw, jug ears

~ Noric (Nordo-Dinaric)





Nous avons déjà croisé ce type : il constitue ce que l'on pourrait appeler un type "arpitan" caractéristique de la vallée du Rhône. Il est assez dominant, notamment chez les individus féminins. Les individus de complexion plus foncée sont en nette minorité.

We already encountered this phenotype : this is what one could call an "Arpitanian" type characteristic to the Rhône valley. It's quite prevailing, more particularly amongst women. Darker individuals are in clear minority.




- Type 2 : Complexion intermédiaire (yeux clairs, cheveux châtains, ...), brachymorphique, tête ronde et très large, petit nez implanté bas plutôt large et parfois convexe, large mâchoire, yeux éloignés
~ Alpinoïde/Subnordide

Intermediate
complexion (clear eyes, chestnut hair, ...), brachymorphic, rounded and very large head, little and rather large low-rooted nose that can get convex, large jaw, wide-set eyes
~ Alpinoid/Subnordid




Type très dominant, notamment parmi les individus masculins, il rappelle aussi bien certains types piémontais que lyonnais : il semble au final assez caractéristique d'une grande zone alpine.

A very prevailing type, more particularly amongst men, it reminds is some Piedmontese and Lyonnais types : eventually, it seems to be quite characteristic from a greater Alpine zone.


  • Morphotypes finaux / Final morphotypes :

10 comments:

  1. Very low "Basque Index for these": 2 at best. Instead they have high "Nordic/Brit", some "Iberian" and some unusually noticeable "Balcanic" indexes. I can't spot anyone who looks "Italian" though, not even Nordic Italian.

    ReplyDelete
  2. Continuez votre travail, honnête et objectif;Ne vous laissez pas décourager par les commentaires menaçants. Continuez nous vous soutenons dans cette entreprise de connaissance des peuplements humains passionnantes.

    ReplyDelete
  3. Hi !

    @Maju : I might be wrong about plausible links with Piedmont, I still don't have a clear vision of how ethnic distribution in the Alps is working even though it's quite clear that this region shares nothing with southern "rhodanian" areas such as Ardèche or Provence.

    I'm very interested in knowing when France gets "central European". Somewhere in the Massif Central quite probably.

    @Anonymous : Merci pour ces encouragements.

    ReplyDelete
  4. Merci ;)
    Dans le domaine arpitan, avez-vous essayé le Val d'Aoste, cette région d"'ethnie gallo-romanes" (noms à consonance "française", dialecte arpitan) laissée à l'Italie?

    ReplyDelete
  5. La ressemblance de certains types aux piémontais est une considération absolument vraie, en considérant que la Savoie a toujours été une région italienne, ensuite laissée à la France.

    N'est-ce pas, M. Morne...?

    :-)

    ReplyDelete
  6. Cela va faire un an, depuis j'ai affiné ma vision : oui, il y a des convergences alpines entre l'Arpitanie et le Piémont montagnard (mais il s'avère que ces vallées comme par hasard parlent souvent des dialectes arpitans, car la ligne de crête n'est pas la frontière ethno-culturelle) mais en moyenne, le Piémont reste fortement à mes yeux de distribution ethnique ligure (dinaromorphisme impressionnant commun à la Ligurie proprement dite : voir Anthroeurope) là où les Alpes arpitanes sont le domaine de prédilection des types alpins, en continuité avec la Suisse, romane comme germanique. Les analyses génétiques récentes confirment que les Alpes ont somme toute été une barrière.

    ReplyDelete
  7. Oh...! wow!

    La science fait des pas de géant, et je ne m'en étais pas aperçu !

    "...le Piémont reste fortement à mes yeux de distribution ethnique ligure (dinaromorphisme impressionnant commun à la Ligurie proprement dite : voir Anthroeurope) là où les Alpes arpitanes sont le domaine de prédilection des types alpins, en continuité avec la Suisse, romane comme germanique. Les ANALYSES GENETIQUES RECENTES confirment que les Alpes ont somme toute été une barrière."


    ...excuses moi, n'ai pas arrive bien: est-elle une bonne chose ? Je suis sérieux, je le jure !

    :-))))))))

    ReplyDelete
  8. Toutes les populations nord-italiennes testées génétiquement par les projets récents, comme DODECAD ou Eurogenes, montrent une contribution génétique dite "West Asian" de l'ordre de 20%, là où celle-ci est quasi absente chez les Français de Lyon qui génétiquement. C'est comme ça, les Alpes ont été une barrière.

    ReplyDelete
  9. Trés bien: nous espérons que la susdite barrière nous protège de la puanteur TERRIBLE du fromage "Vieux Boulogne" et Bleu, de l'ail, en finir avec le mauvaise haleine vineux des français.
    À propos : combien avait-il bu votre Monsieur le Président avant de lancer ses petits avions sur la Libye ? Sauvées vos foies, en suite pourraient se tomber malade vos cerveaux...


    http://www.youtube.com/watch?v=1uxb0JHqzlA

    :-DDD

    ReplyDelete
  10. Comment ne pas songer à l'impact de la colonisation Burgonde ?
    Dans la région génétiquement parlant, on a relevé les aplogroupes Q ne proportion significative de 8 % et R1a, les taux les plus élevés de France. + de bons taux de R1b U106 et U152; preuve d'une colonisation venue de l'Est.
    Mais au passage qu'est que c'est que cette histoire de Nain Vineux ? Un cousin de Khadafi ? ;-)

    ReplyDelete

J'ai choisi de laisser les commentaires ouverts. Cependant vous perdrez votre temps à me sermonner et à me traiter de fasciste (ce que je ne suis vraiment pas) : je vous prie de lire mon introduction qui saura vous rassurer quant à mes intentions. Dans l'amateurisme le plus complet, je n'agis que dans un but de connaissance. Je comprendrai aisément que vous ne partagiez pas mon intérêt pour l'histoire du peuplement du monde, abstenez-vous de vous donner facilement bonne conscience sur le dos d'un travail qui se veut avant tout documentaire et humble.

I've chosen to let people comment freely on my posts. Nevertheless, you'll lose your time taunting me and calling me a fascist (which I'm really not) : I pray you to read my introduction which will reassure that my intentions genuinely aim at achieving amateurish knowledge. I understand that you may not share my passion for the history of the peopling of the World, just don't let me know as clear conscience gained by bashing a humble documentary work is useless.

http://anthrofrance.blogspot.com/2009/05/introduction.html