Monday, June 7, 2010

Cognac : Charente (Angoumois)

La vallée de la Charente fut un lieu conséquent d'implantations paléolithiques et néolithiques. A l'époque romaine, la région de Cognac était das l'orbite d’Iculisma, entre Santons et Lémovices. Les lieux, probablement cités depuis le Ier siècle ("Conniacum") furent un site gallo-romain d'importance sur la route entre Périgueux et Saintes. Aujourd'hui, la région de Cognac est de langue d'oïl même si une étude plus approfondie de la toponymie laisse entrevoir pour la zone un passé plus généralement limousophone (conservation du suffixe -acum en -ac, prononcé -a/at localement).


The valley of the Charente river was a substancial location for Paleolithic and Neolithic implantations. In Roman times, the area of Cognac was in the orbit of Iculisma, inbetween the Santones and the Lemovici. Cognac - quite probably "Conniacum" as cited in the 1st century BC - was an important Gallo-Roman site on the road from Périgueux to Saintes. Nowadays, the whole area is Oïl-speaking even though a deeper analysis of toponymy lets us guess that the whole area used to be Limousin-speaking (for instance -acum > -ac, pronounced -a/at locally).






  • Echantillon représentatif / Sample :
Taille réelle / Full Scale


  • Analyse anthropologique sommaire / Brief anthropological analysis :

- Type 1 : "Complexion" intermédiaire (cheveux de blond foncé à noir, yeux parfois gris, ...), leptomorphique, menton pointu, long nez droit implanté haut, yeux rapprochés
~ Atlantide

Intermediate complexion (from dark-blonde to black hair, grey eyes, ...), leptomorphic, pointy chin, high-rooted and long straight nose, close-set eyes
~ Atlantid





C'est le type principal de la France de l'Ouest. Dans une variabilité plus sombre et plus robuste (menton proéminent chez les hommes, tête large chez les femmes), il s'agit d'une variante assez locale que l'on peut dire "pictave" au sens où elle est essentiellement localisée dans les pays entre Gironde et Loire, dans les terres de langue poitevine-saintongeaise.

This is the main Western French type. When in a darker and more robust variability (very prominent chins on men, a large face on women), this type is quite localized to regions between the Gironde and the Loire rivers where Poitevin-Saintongeais is spoken, hence why it could be labelled "Pictavian".





- Type 2 : "Complexion" claire (cheveux de blond à blond foncé, yeux parfois bleus-gris, ...), brachymorphique, face large et carrée, petit nez droit implanté bas, yeux plutôt distancés
~ Alpin

Light complexion (from blonde to dark-blonde hair, blue-grey eyes, ...), brachymorphic, a large and square-box face, little and low-rooted straight nose, rather distanced eyes
~ Alpinid



C'est le complément habituel des types atlantides de l'Ouest de la France, identifié précédemment. Ici cependant, les individus n'ont pas l'apparence pseudo-mongoloïde des Poitevins de l'intérieur (cf Poitou). Dans une variante plus foncée, plus robuste et plutôt masculine, les individus rappellent alors les phénotypes périgourdins de la vallée de la Dordogne (cf Périgord), ce qui semble une confirmation des liens anciens de cette dernière avec la vallée de la Charente.

This is the usual complement to Atlantid types in Western France, as identified previously. Nevertheless, people in Angoulême do not exhibit pseudo-mongoloid looks like inland Poitevins (see Poitou). A rather male, more robust and darker variant reminds us of Périgourdin phenotypes from the Dordogne valley (see Périgord) which hints to a common past with the Charente valley.





  • Morphotypes finaux / Final morphotypes :

No comments:

Post a Comment

J'ai choisi de laisser les commentaires ouverts. Cependant vous perdrez votre temps à me sermonner et à me traiter de fasciste (ce que je ne suis vraiment pas) : je vous prie de lire mon introduction qui saura vous rassurer quant à mes intentions. Dans l'amateurisme le plus complet, je n'agis que dans un but de connaissance. Je comprendrai aisément que vous ne partagiez pas mon intérêt pour l'histoire du peuplement du monde, abstenez-vous de vous donner facilement bonne conscience sur le dos d'un travail qui se veut avant tout documentaire et humble.

I've chosen to let people comment freely on my posts. Nevertheless, you'll lose your time taunting me and calling me a fascist (which I'm really not) : I pray you to read my introduction which will reassure that my intentions genuinely aim at achieving amateurish knowledge. I understand that you may not share my passion for the history of the peopling of the World, just don't let me know as clear conscience gained by bashing a humble documentary work is useless.

http://anthrofrance.blogspot.com/2009/05/introduction.html