Thursday, November 25, 2010

Carcassonne : Aude (Bas-Languedoc)

La cité de Carcaso constituait une petite cité entre Toulouse et Narbonne dans l'orbite des Volques Tectosages arrivés dans la région au VIème siècle avant JC. Il semble assuré qu'une population ibère a habité la région avant les infiltrations celtes, le nom de Carcassonne en étant une preuve irréfutable. La région, entre la Montagne Noire et la haute vallée de l'Aude, est habitée au moins depuis les temps néolithiques.

The civitas of Carcaso was a little city inbetween Toulouse and Narbonne, still in the orbit of the Celtic Volcae Tectosages who had settled in the 6th century before JC. It is very probable that Iberian populations had previously inhabited the area as proved by the very name of Carcassonne. The area, inbetween the Montagne Noire and the high valley of the Aude river, has been inhabited since at least Neolithic times.





  • Echantillon représentatif / Sample :

Taille réelle / Full Scale


  • Analyse anthropologique sommaire / Brief anthropological analysis :

- Type 1 : Complexion intermédiaire, leptomorphique, traits bouffis, yeux rapprochés, long nez convexe et implanté haut, mâchoires larges, menton pointu
~ (Atlanto-)Méditerranéen dinarisé

Intermediate complexion, leptomorphic, puffy features, close-set eyes, long and high-rooted convex nose, large jaw, pointy chin

~ Dinaricized (Atlanto-)Mediterranean




C'est là un phénotype classique de la France du Sud-Ouest, loin d'être rare parmi les populations masculines, ce qui renforce d'autant plus l'énigme narbonnaise précédemment observée. On rencontre des individus peut-être plus brachymorphiques.

This is a classical SW French phenotypical variety far from being rare amongst males which makes our observations in Narbonne even more enigmatic. More brachymorphic types might be identified as well.





Toujours dans une variabilité plutôt leptomorphique/méditerranéenne, on trouve des individus plus typiques de la variabilité languedocienne, à savoir qu'ils se caractérisent par des traits plus bouffis, l'absence de dinaromorphisme.

Still in a leptomorphic/Mediterranean variation, more specifically Languedocian-looking individuals are to be found, characterized by puffy traits and a lack of diaromorphism.





- Type 2 : Complexion intermédiaire (cheveux clairs, yeux clairs, ...), brachymorphique, tête large, yeux éloignés, mâchoires larges, nez petit et large
~ Alpinoïde

Intermediate complexion
(light hair, light eyes, ...), brachymorphic, wide face, wide-set eyes, large jaw, little and broad nose
~ Alpinoid





Ces types physiques annoncent la variabilité rencontrée à Narbonne. On ne peut passer sous silence les phénotypes les plus "extrêmes" également très typiques du Languedoc. Au delà des caractéristiques morphologiques, on retrouve ce trait ethnique languedocien autour de caractères "bouffis".

These types announce phenotypes found in Narbonne. One cannot escape the description of the most extreme phenotypes quite typical from Languedoc. Beyond morphological characteristics, ethnic Languedocian traits are found throughout the sample and are about puffy characters.



  • Morphotypes finaux / Final morphotypes :

5 comments:

  1. They tend a lot to Catalan typology but some also tend towards Belgium/Britain.

    ReplyDelete
  2. Classique. Finalement je trouve les samples héraultais plus proches des samples carcassonnais voire catalans, que narbonnais. En termes mathématiques on pourrait parler de discontinuité. Je penche toujours plus pour la théorie du repeuplement, après tout c'était une place forte à l'époque romaine et la distribution de terres par Rome n'était pas rare. (ça n'est qu'une hypothèse).
    Cela me fait penser que le monde gascon, hormis sur les marges, est d'une "pureté" peu trouvable dans les autres régions, a fortiori le languedoc. Peut-être plus sujet aux mouvements de populations et aux mélanges.

    ReplyDelete
  3. Oui, c'est vraiment très classique : on pourrait être dans le Tarn, dans l'Hérault, en Lauragais, n'importe où en Languedoc en fait, et on aurait ces gueules. Dès lors, je ne comprends pas la discontinuité narbonnaise, avérée en deux fois, indépendamment. L'hypothèse d'un peuplement distinct localisé se fait dès lors séduisante : de quand la dater ? Colonisation romaine avec une origine des colons spécifique ? Lors de la celtisation de Narbo avec implantation des Volques ? Ou avant encore ? Peut-être un indice :

    http://dienekes.blogspot.com/2010/11/near-eastern-origin-of-european.html

    ReplyDelete
  4. This is fascinating. I've loved reading your posts so far. If one were to send you photographs, could you determine what part of the world he or she may be from?

    ReplyDelete
  5. Hmm ... It could be a wild guess more or less educated but eventually I may be wrong as Europeans more or less look the same, more particularly when individuals lack prominent ethnic features. My knowledge of non-European lands is also rather limited. My best domain of expertise is France as I can somehow deduce from where one individual might originate. Still I could give it a try.

    Thanks for your encouragement.

    ReplyDelete

J'ai choisi de laisser les commentaires ouverts. Cependant vous perdrez votre temps à me sermonner et à me traiter de fasciste (ce que je ne suis vraiment pas) : je vous prie de lire mon introduction qui saura vous rassurer quant à mes intentions. Dans l'amateurisme le plus complet, je n'agis que dans un but de connaissance. Je comprendrai aisément que vous ne partagiez pas mon intérêt pour l'histoire du peuplement du monde, abstenez-vous de vous donner facilement bonne conscience sur le dos d'un travail qui se veut avant tout documentaire et humble.

I've chosen to let people comment freely on my posts. Nevertheless, you'll lose your time taunting me and calling me a fascist (which I'm really not) : I pray you to read my introduction which will reassure that my intentions genuinely aim at achieving amateurish knowledge. I understand that you may not share my passion for the history of the peopling of the World, just don't let me know as clear conscience gained by bashing a humble documentary work is useless.

http://anthrofrance.blogspot.com/2009/05/introduction.html