Tuesday, April 17, 2012

Limoux : Aude (Languedoc)

La haute vallée de l'Aude, avant sa conquête par les Volques Tectosages, peuplade celte, était habitée par des populations apparentées aux Ibères, ainsi qu'en témoigne l'épigraphie antique.

The high valley of the Aude river, before being conquered by the Volcae Tectosages, a Celtic nation, used to be inhabited by populations linked to Iberians, as proved by ancient epigraphy.






  • Echantillon représentatif / Sample :

Taille réelle / Full Scale


  • Analyse anthropologique sommaire / Brief anthropological analysis :

- Type 1 : Complexion intermédiaire, leptomorphique, traits bouffis, yeux rapprochés, long nez convexe et implanté haut, mâchoires larges, menton pointu
~ (Atlanto-)Méditerranéen dinarisé

Intermediate complexion, leptomorphic, puffy features, close-set eyes, long and high-rooted convex nose, large jaw, pointy chin

~ Dinaricized (Atlanto-)Mediterranean





Je suis de plus en plus circonspect quant à la structure de mon blog, in fine je ne vois plus que des types leptomorphiques et brachymorphiques avec des traits secondaires locaux, ethniques disons. Dans le cas d'espèce, il faut remarquer chez ces individus une forte proportion d'yeux clairs (gris, verts, ...), des traits un peu bouffis très typiques, la structure du nez qui est long, ... Ces personnes ont une apparence est-pyrénéenne marquée.

I am more and more skeptical about the way I have been managing my classifications for years. All in all, I know only identify leptomorphic and brachymorphic types which exhibit local secondary traits which appear to be ethnic. In this case, people show abundant light eyes (grey, green, ...), puffy traits which are quite typical, a specific nose structure, ... Those people clearly look East-Pyrenean.



- Type 2 : Complexion intermédiaire (cheveux clairs, yeux clairs, ...), brachymorphique, tête large, yeux éloignés, mâchoires larges, nez petit et large
~ Alpinoïde

Intermediate complexion
(light hair, light eyes, ...), brachymorphic, wide face, wide-set eyes, large jaw, little and broad nose
~ Alpinoid





La région fait montre bien évidemment des types alpinoïdes réduits comme dans toute l'Europe. Il doit être possible d'identifier des traits plus spécifiquement locaux qui apparaissent plus évidentes dans la série suivante, somme toute intermédiaire entre les deux idéaux-types définis, notamment du fait de la forme du nez.

Obviously enough, reduced Alpinoid types can be found in the area just like in the remainder of Europe. Local features might probably be identified though they appear to be more obvious in the following series which is intermediate between the two ideal types already identified, more particularly because of nose shape.




  • Morphotypes finaux / Final morphotypes :

5 comments:

  1. I'd identify some 25% (c. 8 individuals) as Basque-looking, what is somewhat surprisingly many. However they are all in Mediterraneo-Alpinoid tendency, rather than in the Atlantic one. Sometimes they could be "Basque" or "British" equally and at least one case (B1) is very Irish- or British-looking.

    My Basque-like individuals are: A1, A8, B3, B5, B7, C2 (could be "Basque" or could be Jack Nicholson's lost brother), D1 and D3. Some of the others could also fit but are more ambiguous or blurry.

    There's also a notable group of Dinaric (A3, B6, C3, C8) and Armenoid (C4, C5 and C7) phenotypes, as well as some other generic Mediterranoid (A4 looks Mexican-like to me but some other Occitans sometimes look also vaguely Mestizo, not sure why, more likely to be Med influences than American IMO).

    Then a lot of people just looks "Nordic" (senso molto lato: all type of phenotypes of NW Europe): A2, A5, B1, B2, D7 and D8. D4, D5 and D6 are like North Italian "Nordics", although the phenotypes may also be found elsewhere (D6 for example is identical to Spanish TV news anchor Ana Blanco (who is also very similar to my mother when young and who is Basque birth and uprising, unsure about her ancestry - my mother is half Italian half Iberian and almost just accidentally Basque by matrilineage so it's most likely NOT a Basque look but an Italo-Iberian one).

    As said some individuals are between "Basque" and "Nordic" looks (Atlantid, I guess).

    There are no neatly Iberian phenotypes I can identify which are not Basque-like.

    ReplyDelete
  2. Je n'ai pas trouvé comment vous contacter alors je vous laisse un commentaire ici. Tout d'abord félicitation pour tout ce travail, votre site est passionnant. Ma question est de savoir si vous avez l'intention prochainement de traiter la zone du Bas-Comtat (Avignon, Cavaillon, Carpentras).

    En l'attente d'une réponse de votre part,

    VB

    ReplyDelete
  3. (partie 1)

    Bonjours

    Premièrement, merci pour ce blog très intéressant, fruit d'un long travail.

    En ce qui concerne vos doutes sur vos terminologies typologiques employées, je vous rejoint, il y a un réel problème à ce niveau.

    Avec de simples photographies imparfaites de quelques visages, à la place de donnés statistiques précises et approfondies, vous ne pouvez aboutir qu'a un résultat très approximatif et ne pas réussir à bien définir les traits ethniques de chaque peuple européens, traits ethniques dont l’existence est pourtant bien là et très perceptible mais qui semblent en grande partie échapper à la terminologie classique qui est plus qu'imparfaite: elle ne pointe pas ou très mal ce qui différencie vraiment une ethnie d'une autre.

    Je prend un exemple: nommer des italiens "méditerranéens dinarisés" et utiliser à peu prés les mêmes termes pour nommer des espagnols, cela pose un vraie problème:

    - premièrement parce que la génétique (distance génétique sur la totalité du génome, comme ici http://blog.23andme.com/wp-content/uploads/2008/09/novembreblogpostfig.jpg , il existe d'autres cartes du même type, c'est le seul type de donnés génétiques qui permet de distinguer des ethnies européennes, et de mesurer précisément leur degrés de rapprochement et de divergence, contrairement aux haplogroupes par exemple qui ne sont que des données extrêmement spécifiques et ne permettent aucune interprétation fiable dans ce sens) sépare ces deux peuples avec autant de distance que les italiens ou les espagnols par rapport aux "nordiques" allemands (dont les traits typologiques employés sont d'ailleurs en grande partie les mêmes que pour les dinariformes des deux peuples précédents), autrement dit il y a à peu prés autant de divergences génétiques entre ces trois groupes.

    - deuxièmement parce que si on compare "in vivo", à l'aspect physique, un groupe d'espagnols "méditerranéens dinarisés" avec un groupe d'italiens également "méditerranéens dinarisés" alors on se rend comte qu'ils sont très différents, ne font pas partie d'un même peuple, n'ont pas du tout le même air de famille, pas plus que ces deux peuples n'ont de points communs avec les allemands, autrement dit leur divergence se voit autant visuellement qu'en génétique.

    - et troisièmement, si on prend des "alpino-méditéreneens" espagnols, par exemple, ils ont un air de famille nettement plus proche de leurs confrères "méditerranéens dinarisés" espagnols que des "alpino-méditerranéens" italiens avec qui ils partagent certes le brachymorphisme et un aspect méridional mais ne sont clairement pas de la même famille ethnique.

    ReplyDelete
  4. (partie 2)

    Comment expliquer cela? Je fais une hypothèse.
    Je dirait que le brachymorphisme de la face (que je ne confond pas du tout avec la brachycéphalie, les dinariques des Balkans étant leptomorphiques de la face et brachycépales du fait d'un occiput plat et raccourci qui donne un crane court, même si dans certaines typologies c'est lié comme chez les "alpins", les "borreby", les "brunn", les "ladoguiens", qui ont souvent l'occiput rond mais sont brachycéphales justement parce que leur face élargie "brachymorphique" modifie également leur indice céphalique dans le sens de la brachycéphalie), qui est assez souvent lié avec des traits corporels plus larges également (notamment chez les borreby), serrait dans toute l’Europe lié à un même gène, ou un petit groupe de gènes, un seul allèle ou quelques uns seulement, et donc une différence génétique infime et dérisoire comparé aux autres particularismes génétiques qui différencient les peuples, une particularité génétique qui élargie toute les traits chez les personnes qui en sont dotées, quelque soit le type de base.

    Je nome cette particularité génétique hypothétique B pour le brachymorphysme, et L pour leptomorphisme qui serait une particularité génétique qui au contraire allonge tout les traits, les deux seraient très répandus dans toute l'Europe, avec naturellement des concentrations locales par simple effet de dérive génétique
    ainsi on aurait:

    génétiquement allemand du nord + L = "nordique"
    génétiquement allemand du nord + B = "borreby"
    mais les deux partage par ailleurs énormément de points communs, un même "air de famille", leur différence L/B ne serait dû qu'a une particularité génétique infime mais qui a beaucoup de conséquences sur les traits physiques, alors que les deux sont génétiquement quasiment identiques et font partie d'une même ethnie. En clair, on prend un allemand "nordique" (qui est déjà un type assez robuste malgré les traits allongés), on élargi, on raccourci et on arrondi virtuellement tout ses traits, on obtient un colosse "borreby" nord allemand typique.

    génétiquement espagnol + L = "méditerranéen dinarisé" (mais avec un air espagnol)
    génétiquement espagnol + B = "alpino-méditerranéen" (avec un air espagnol)
    En clair, on prend un espagnol "méditerranéen dinarisé" , on élargi, on raccourci et on arrondi virtuellement tout ses traits, on obtient un "alpino-méditerranéen" espagnol typique, les deux types conservent de nombreux traits qui les rassemblent, difficilement décrits par les outils de typologie classique, et qui font qu'ils sont d'une même ethnie et ils partagent un patrimoine génétique très semblable (malgré la différence L/B qui est infime et négligeable).

    génétiquement italien central + L = "méditerranéen dinarisé" (mais avec un aspect italien)
    génétiquement italien central + B = ""alpino-méditerranéen" (avec un aspect italien)
    Même chose, on prend un italien "méditerranéen dinarisé" , on élargi, on raccourci et on arrondi virtuellement tout ses traits, on obtient un "alpino-méditerranéen" italien typique, mais les deux se ressemblent malgré tout, ce qui est difficile à décrire par la typologie classique, et ils ne ressemblent pas vraiment à leurs pseudo-homologues espagnols.

    ReplyDelete
  5. (partie 3)

    On peut continuer comme ça partout en Europe

    génétiquement britannique + L = "nordo-atlantique dinarisé" ou "nordique celtique"
    génétiquement britannique + B = "brunn"
    On peut remarquer, malgré leur variété, que les britanniques partagent presque tous des traits insulaires communs très typiques comme par exemple une bouche assez enfoncée dans la face (mâchoire large mais courte à l’horizontale), trait renforcé par un fort menton avancé et un nez souvent développé, ce qui les distingue notamment de leurs voisins français et néerlandais sur le continent. Cela s'explique bien par le fait que sur toutes les donnés génétiques les britanniques forment un groupe insulaire homogène, très proche des néerlandais mais distinct.

    génétiquement français du nord + L = "nordo-atlantique" ou "nordide"
    génétiquement français du nord + B = "alpino-borreby"
    Ici la terminologie est peu fiable, il s'agit de trouver des mots pour désigner une version plus légère, gracile et un peu méridionalisée et atlantisée de ce qui ressemble vaguement à des "nordiques", comparés à ceux qu'on rencontre en Allemagne qui sont bien plus typiques et mastocs, très différents, et ce qui ressemble à des "borréby" mais dans une version plutôt "nordo-alpinoides" et qui sont rarement comme les mastodontes "borreby" allemands plus classiques.

    génétiquement polonais + L = "nordique oriental"
    génétiquement polonais + B = "gorid" ou "ladoguien", parfois "baltide"
    Ils se différencient assez nettement des peuples germaniques, par l'aspect, malgré un vocabulaire similaire impropre dû à des traits communs, comme dans toute l'Europe, et à une complexion aussi claire.

    génétiquement autrichien + L = "nordo dinarique"
    génétiquement autrichien + B = "alpin" ou "nordo-alpinoide"
    Il s'agit souvent d'une version un peu plus menu et gracile, légèrement méridionalisée, des allemands, avec lesquels ils partagent un air de famille évident.

    etc etc.

    En clair tout ce que vous pointez est très pertinent, mais comme vous l'avez vous même remarqué c'est le vocabulaire et la classification classique qui posent beaucoup de problèmes et manquent assez souvent de pertinence.
    Cela ne doit pas être un obstacle pour continuer ce très beau projet

    merci de m'avoir lu et bon courage pour la suite.

    ReplyDelete

J'ai choisi de laisser les commentaires ouverts. Cependant vous perdrez votre temps à me sermonner et à me traiter de fasciste (ce que je ne suis vraiment pas) : je vous prie de lire mon introduction qui saura vous rassurer quant à mes intentions. Dans l'amateurisme le plus complet, je n'agis que dans un but de connaissance. Je comprendrai aisément que vous ne partagiez pas mon intérêt pour l'histoire du peuplement du monde, abstenez-vous de vous donner facilement bonne conscience sur le dos d'un travail qui se veut avant tout documentaire et humble.

I've chosen to let people comment freely on my posts. Nevertheless, you'll lose your time taunting me and calling me a fascist (which I'm really not) : I pray you to read my introduction which will reassure that my intentions genuinely aim at achieving amateurish knowledge. I understand that you may not share my passion for the history of the peopling of the World, just don't let me know as clear conscience gained by bashing a humble documentary work is useless.

http://anthrofrance.blogspot.com/2009/05/introduction.html